Testament de Sienne

« Mon Dieu, mon Tout. »
Saint François d’Assise.

Écris que je bénis tous mes frères, ceux qui sont actuellement dans notre Ordre et ceux qui, jusqu’à la fin du monde, y viendront. Je suis trop faible et j’ai trop mal pour parler ; brièvement je veux déclarer ma volonté en trois mots que voici :

tau_fontecolomboQue toujours ils s’aiment les uns les autres en souvenir de ma bénédiction et de mon testament ;

Que toujours ils aiment et honorent notre Dame la sainte Pauvreté ;

Que toujours ils se montrent fidèles et soumis aux prélats et à tous les clercs de notre sainte Mère l’Église.