Saint Maximilien Kolbe, le don de soi jusqu’au bout

Aujourd’hui, veille de l’Assomption, nous fêtons un grand saint franciscain de notre temps, Saint Maximilien Marie Kolbe. Saint Maximilien, franciscain conventuel polonais, est né à la fin du XIXe siècle. Très attaché à l’Immaculée, il sera l’un des précurseurs de l’évangélisation par les médias modernes, fondant un journal et un couvent qui lui sont dédiés. Il est mort à Auschwitz le 14 août 1941 dans le bunker de la faim, en donnant sa vie pour sauver celle d’un sergent polonais, père de famille, Franciszek Gajowniczek. Le corps de fr. Maximilien sera brûlé dans l’un des fours crématoires du camp le lendemain, en la fête de l’Assomption de la Vierge. Il sera béatifié par le Bienheureux Paul VI en 1971 et canonisé par Saint Jean Paul II en 1982, en présence de F. Gajowniczek. Nous vous proposons de découvrir la vie et la vocation de Saint Maximilien en cliquant sur l’image ci-après.

« Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. »
Évangile selon Saint Jean, Chapitre 15, Versets 12  & 13.