La miséricorde divine vue par les grands saints

Les saints ont fait une expérience forte de la miséricorde de Dieu dans leur vie. Laissons-leur la parole :

Sainte Thérèse de Lisieux (1873 – 1897), carmélite, co-patronne de la France, docteur de l’Église :

therese.jpg (41453 bytes)« Moi, si j’avais commis, tous les crimes possibles, je garderais toujours la même confiance, car je sais bien que cette multitude d’offenses, n’est qu’une goutte d’eau dans un brasier ardent. »

« J’aime sa miséricorde parce qu’elle est juste et j’aime sa justice car elle est miséricordieuse. »

Saint François d’Assise (1181 – 1226), fondateur de l’ordre des frères mineurs, patron de l’Italie.

« L’Amour n’est pas aimé. »

Saint Dominique (1170 – 1221), fondateur de l’ordre des frères prêcheurs (ou dominicains).

« Mon Dieu, ma miséricorde, que vont devenir les pécheurs ? »

Saint Curé d’Ars (1786 – 1859), tertiaire franciscain, patron de tous les prêtres du monde entier, spécialiste de la confession.

icone curé d Ars« Il y en a qui disent : “J’ai trop fait de mal, le Bon Dieu ne peut pas me pardonner”. C’est un gros blasphème. C’est mettre une borne à la miséricorde de Dieu, et elle n’en a point : elle est infinie.»

«Le bon Dieu au moment de l’absolution jette nos péchés par-derrière ses épaules, c’est-à-dire il les oublie, il les anéantit : ils ne reparaîtront plus jamais.»

« Il ne sera plus parlé des péchés pardonnés. Ils ont été effacés, ils n’existent plus ! »

« Nos fautes sont des grains de sable à côté de la grande montagne des miséricordes de Dieu. »

Saint Léopold Mandic (1866 – 1942), capucin, spécialiste de la confession

« Quand je serai grand,  je veux me faire moine, devenir confesseur et user de beaucoup de miséricorde et de bonté avec les âmes des pécheurs. »
« Inimaginable miséricorde de Dieu ! »

Saint Padre Pio (1887 – 1968), capucin, spécialiste de la confession

« J’ai une telle confiance en Jésus que, même si je voyais l’enfer ouvert devant moi et que je me trouvais au bord de l’abîme, je ne douterais pas de lui, je ne désespèrerais pas, je me fierais à lui. »

Sainte Faustine (1905 – 1938), membre de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, mystique, apôtre de la Miséricorde Divine.

Afficher l'image d'origineJésus à Sainte Faustine : « La source de Ma miséricorde fut largement ouverte par la lance sur la croix pour toutes les âmes, Je n’ai exclu personne » (Petit Journal (PJ) 1182).

Jésus à Sainte Faustine : « Aujourd’hui, Je t’envoie vers toute l’humanité avec Ma miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais Je désire la guérir en l’étreignant sur Mon cœur miséricordieux. » (PJ 1588).

Bienheureux Michel Sopocko (1888 – 1975), prêtre, directeur spirituel de Sainte Faustine.

« L’Évangile ne consiste pas à prêcher que les pécheurs devraient devenir bons, mais que Dieu est bon pour les pécheurs. »

Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta (1910 – 1997), fondatrice des Missionnaires de la Charité.

Afficher l'image d'origine« Je viens avec ma miséricorde, avec mon désir de te pardonner, de te guérir, avec tout l’amour que j’ai pour toi ;
Un amour au-delà de toute compréhension, un amour où chaque battement du cœur est celui que j’ai reçu du Père même.  Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimé.
Je viens, assoiffé de te consoler, de te donner ma force, de te relever, de t’unir à moi, dans toutes mes blessures. » (Mère Teresa, prière « Je t’aime tel que tu es »)