Les grands saints franciscains

« Dieu tout puissant, éternel, juste et bon, par nous-mêmes nous ne sommes que pauvreté ; mais toi, à cause de toi-même, donne-nous de faire ce que nous savons que tu veux, et de vouloir toujours ce qui te plaît; ainsi nous deviendrons capables, intérieurement purifiés, illuminés et embrasés par le feu du Saint-Esprit, de suivre les traces de ton Fils notre Seigneur Jésus-Christ. »
Saint François, Lettre à tout l’ordre.

De nombreux hommes et femmes, y compris des laïcs à travers le tiers-ordre (ou fraternité séculière) se sont engouffrés à la suite de Saint François pour vivre son idéal de pauvreté et de fraternité. Parmi eux, de grands saints se sont levés. Nous vous présentons les plus connus. La liste n’est bien sûr pas exhaustive.

sainte claire d’Assise


  • En bref :
    • Son nom : Claire Offreduccio di Favarone.
    • Née à Assise, en 1194 et morte à Saint Damien (près d’Assise) en 1253.SteClaire
    • Fondatrice des clarisses, patronne de la télévision.
    • Canonisée en 1255 et fêtée le 11 août.
    • Un fait marquant de sa vie : alors que les sarrasins voulaient envahir le monastère de Saint Damien qu’elle avait fondée, elle s’est portée au devant d’eux en leur présentant l’ostensoir contenant le corps de Christ. Les soldats ont alors quitté le monastère sans le vandaliser.
    • Une phrase : « Regarde-Le, médite-Le, contemple- Le, et n’aie d’autre désir que de L’imiter. » (Testament de Sainte Claire)
  • Pour en savoir plus :

saint Antoine de Padoue


  • En bref :
    • Son nom : Fernando Martins de Bulhões.https://i2.wp.com/static.blogs.sudinfo.be/media/199/103343281.jpg
    • Né à Lisbonne, en 1195 et mort en 1231 à Padoue.
    • Prêtre franciscain, prédicateur, thaumaturge et docteur de l’Église. A vécu une partie de sa vie en France (Limoges, Brive où un sanctuaire lui est dédié).
    • Canonisé en 1232 et fêté le 13 juin.
    • Un fait marquant de sa vie : l’Enfant Jésus lui est apparu et il l’a tenu dans ses bras en l’embrassant et en le berçant.
    • Une phrase : « Que les paroles se taisent et que les actions parlent. Nous sommes pleins de paroles mais vides d’actions. »
  • Pour en savoir plus : voir ici et .

saint Bonaventure


  • En bref :
    • Son nom : Giovanni da Fidanza (Jean de Fidanza).StBonaventure (2)
    • Né à Bagnoreggio, en 1217 et mort à Lyon en 1274.
    • Franciscain, Évêque, Ministre général de l’ordre franciscain de 1257 à 1273, Docteur de l’Église connu sous le nom du « Docteur Séraphique », Patron de notre église.
    • Canonisé en 1482 et fêté le 15 juillet.
    • Un fait marquant de sa vie : À l’âge de quatre ans, il tomba malade au point que les médecins désespérèrent de sa vie. Sa mère supplia Saint François d’Assise et le malade se trouva parfaitement guéri. Plus tard, Saint François lui prédit toutes les grâces dont la miséricorde divine le comblerait, s’écriant : « O buona ventura ! O la bonne aventure ! ». De là lui vint son nom.
    • Une phrase : « Il n’y a pas d’autre chemin qu’un amour très ardent du Crucifié. ».
  • Pour en savoir plus :

saint Maximilien Kolbe


  • En bref :
    • Son nom : Raymond Kolbe.
    • Né en Pologne en 1894 et mort 1941 à Auschwitz.maximilien-kolbe
    • Canonisé en 1982 par Jean Paul II et fêté le 14 août.
    • Franciscain conventuel, prêtre, fondateur de la mission de l’Immaculée, précurseur dans l’évangélisation par les médias à travers la cité de l’Immaculée (Niepokalanow), l’un des patrons des JMJ 2016 de Cracovie.
    • Un fait marquant de sa vie : alors que Raymond était encore un enfant, la Vierge lui est apparue lui présentant deux couronnes, une rouge et une blanche. Il accepte les deux : la couronne blanche, signe de la pureté, et la couronne rouge, signe du martyre. Raymond donnera sa vie à la place d’un père de famille, à Auschwitz en 1941.
    • Une phrase : « Seul l’amour est force de création. ».
  • Pour en savoir plus :

Bienheureux Jean Duns Scot


  • En bref :duns_scot
    • Son nom : Jean Duns Scot.
    • Né en Écosse en 1266 et mort en 1308 en Allemagne.
    • Béatifié en 1993 par Jean Paul II et fêté le 8 novembre.
    • Frère mineur, prêtre, théologien et philosophe, surnommé le « docteur subtil », fondateur de l’école scolastique dite scotiste.
    • Un événement marquant : peu d’éléments sont disponibles sur sa vie. On sait néanmoins qu’il a beaucoup voyagé en Europe, enseignant notamment dans les universités de Paris, d’Oxford, et de Cambridge en Angleterre. Une antique inscription sur sa tombe résume les points de référence géographiques de sa biographie : « L’Angleterre l’accueillit ; la France l’instruisit ; Cologne, en Allemagne, en conserve la dépouille ; c’est en Écosse qu’il naquit. ».
    • Une phrase : « Pourquoi Jésus a-t-il voulu librement donner sa vie pour les pécheurs ? C’est pour nous séduire par son amour. ».
  • Pour en savoir plus :
    • Deux synthèses de sa vie et de son œuvre : [1] [2]
    • Catéchèse du pape Benoit XVI (audience du 7 juillet 2010) : [catéchèse]
    • Lettre du pape Benoit XVI à l’occasion du 7e centenaire de sa mort: [lettre]