Lectio divina

« Ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux, sans avoir accompli sa mission. »
(Isaïe 55,11)

Informations et calendrier


La lectio divina est un moment privilégié pour apprendre à lire, méditer, prier et contempler la Parole de Dieu du dimanche. Elle nous permet de rencontrer le Christ, Parole de Dieu vivante au milieu de nous. Pour approfondir, cliquer ici.

La Parole de DieuElle a lieu un mercredi par mois de 20h45 à 21h45 à Saint Bonaventure. Pour 2017 – 2018, le calendrier est le suivant :

23 septembre

28 février

25 octobre

28 mars

29 novembre

25 avril

27 décembre

30 mai

31 janvier

27 juin

Mieux comprendre la lectio divina


L’exhortation du pape Benoît XVI, « La Parole du Seigneur », nous invite vivement à une rencontre renouvelée avec la Personne du Christ, Parole de Dieu vivante au milieu de nous. La « lectio divina », présentée dans ces étapes ci-après par le pape émérite, en est un moyen privilégié et simple à mettre en pratique chaque jour.

Dans les documents qui ont préparé et accompagné le Synode, on a parlé de diverses méthodes pour approcher avec fruit et dans la foi les Écritures Saintes. Toutefois, l’attention la plus grande a été portée sur la lectio divina, qui « est capable d’ouvrir au fidèle le trésor de la Parole de Dieu, et de provoquer ainsi la rencontre avec le Christ, Parole divine vivante. » Je voudrais rappeler brièvement ici ses étapes fondamentales :

1. Elle s’ouvre par la lecture (lectio) du texte qui provoque une question portant sur la connaissance authentique de son contenu :
Que dit en soi le texte biblique ?
Sans cette étape, le texte risquerait de devenir seulement un prétexte pour ne jamais sortir de nos pensées.

2. S’en suit la méditation (meditatio) qui pose la question suivante :
Que nous dit le texte biblique ?
Ici, chacun personnellement, mais aussi en tant que réalité communautaire, doit se laisser toucher et remettre en question, car il ne s’agit pas de considérer des paroles prononcées dans le passé mais dans le présent.

3. On arrive ainsi à la prière (oratio) qui suppose cette autre question :
que disons-nous au Seigneur en réponse à sa Parole ?
La prière comme requête, intercession, action de grâce et louange, est la première manière par laquelle la Parole nous transforme.

4. Enfin, la lectio divina se termine par la contemplation (contemplatio), au cours de laquelle nous adoptons, comme don de Dieu, le même regard que lui pour juger la réalité, et nous nous demandons :
quelle conversion de l’esprit, du cœur et de la vie le Seigneur nous demande t-il ?
Saint Paul, dans la Lettre aux Romains affirme : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait » (12, 2). La contemplation, en effet, tend à créer en nous une vision sapientielle de la réalité, conforme à Dieu, et à former en nous « la pensée du Christ » (1 Co 2, 16). La Parole de Dieu se présente ici comme un critère de discernement : « elle est vivante, (…) énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle pénètre au plus profond de l’âme, jusqu’aux jointures et jusqu’aux moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur » (He 4, 12).

5. Il est bon, ensuite, de rappeler que la lectio divina ne s’achève pas dans sa dynamique tant qu’elle ne débouche pas dans l’action (actio), qui porte l’existence croyante à se faire don pour les autres dans la charité.

Ces étapes se trouvent synthétisées et résumées de manière sublime dans la figure de la Mère de Dieu, modèle pour tous les fidèles de l’accueil docile de la Parole divine. Elle « conservait avec soin toutes ces choses, en les méditant dans son cœur » (Lc 2, 19 ; cf. 2, 51), elle savait trouver le lien profond qui unit les événements, les faits et les réalités, apparemment disjoints, dans le grand dessein de Dieu.

Benoît XVI,
La Parole du Seigneur, n°87.

Pour approfondir : Enzo Bianchi, Prier la Parole, une introduction à la Lectio Divina, Éd. Abbaye de Bellefontaine.

Une réflexion au sujet de « Lectio divina »

  1. Ping : Évangile du 5e dimanche de Carême : lectio divina | Eglise Saint Bonaventure – Narbonne

Les commentaires sont fermés.