Fraternités franciscaines

« François, va et reconstruis ma maison qui, tu le vois, tombe en ruines ». Paroles du Christ à Saint François dans la chapelle Saint Damien, près d’Assise.

Une mission que Saint François d’Assise n’a eu de cesse de mener à travers les siècles et qui est encore criante d’actualité. C’est mû par cette exhortation, et l’urgence qu’elle revêt toujours, que la nouvelle communauté des frères de Saint Bonaventure de Narbonne a mis en œuvre, à l’instar de leur Père fondateur, une « compagne » d’évangélisation qui perdure. De cette impulsion, naîtra en 1996, la première Fraternité Franciscaine Séculière de la paroisse Saint Bonaventure de Narbonne, Saint Damien, la bien-nommée, partie intégrante de l’Ordre Franciscain Séculier (OFS).

L’Ordre Franciscain Séculier reprend les trois intuitions majeures de Saint François :

  • l’Évangile
  • la fraternité
  • le discernement spirituel en groupe

On pourrait inverser ces valeurs, car tout est orienté vers la 3ème intuition : « la communion dans les prises de décisions en vue d’un agir apostolique ». On doit à François, l’institution des chapitres où l’on décide ensemble, dans la prière, des choses essentielles. Si l’on observe l’Évangile, c’est pour être fraternels ; si l’on est fraternel, c’est en vue de faire consensus dans nos décisions et nos manières d’annoncer un Dieu fraternel, telle est la mission de la Fraternité Franciscaine.

L’Évangile comme livre de vie

C’est beaucoup plus qu’un livre avec un message exceptionnel. L’étude et la méditation des évangiles sont, lors des rencontres de fraternité, des éléments déterminants pour connaître le message de Jésus. Nous sommes conviés à faire ces partages d’évangile en groupe comme école de croissance spirituelle pour confronter notre vie personnelle au message des évangiles « en passant de la vie à l’évangile et de l’évangile à la vie ». Ce que nous vivons concrètement dans nos vie de séculiers est exprimé dans ces partages et nous cherchons ensemble la parole que le Seigneur nous adresse ici et maintenant. Ces partages nous permettent de développer la confiance entre les membres de la fraternité, car chacun est porteur de l’esprit de Dieu.

La fraternité comme lieu d’apprentissage concret d’une vision égalitaire

La grâce de la fraternité est d’abolir tout préjugé de classes, de races, de sexes, de conditions sociales pour arriver à n’être qu’un dans le Christ, tous des artisans de paix. Cette fraternité, quand elle est vécue et réalisée, est le sceau du charisme franciscain comme manière de former une église vivante, foncièrement égalitaire.

Le discernement spirituel en groupe

L’objectif est ici de partager et de décider des choses importantes ensemble. Le discernement spirituel en groupe découle de la pratique de l’évangile et de la fraternité qui rend possible l’écoute des autres, frères et sœurs, et écoute de l’esprit.

Il existe deux fraternités franciscaines rattachées à l’église Saint Bonaventure. Vous trouverez de plus amples détails sur chacune d’entre elles en suivant les liens ci-dessous :

Pour terminer cette brève présentation, nous vous proposons de découvrir le témoignage d’un couple engagé dans la fraternité Sainte Claire pour mieux comprendre ce qui est vécu par les laïcs dans l’OFS. Ce témoignage a été donné dans le cadre de la célébration du jubilé des 800 ans de la présence franciscaine en France (2017).