Bientôt une nouvelle communauté à St Bonaventure!

La seconde partie de notre chapitre custodial s’est tenue du 2 au 5 avril à Lourdes. Au cours de ce chapitre, le définitoire élu en février a procédé à la constitution des communautés des frères relevant de notre custodie de France – Belgique. La communauté de Saint Bonaventure verra ainsi les départs de Fr. François et Fr. Piotr, et l’arrivée des frères Bernard Cerles et Pierre Andries, actuellement à Tarbes. Après une dizaine d’années dans notre ville, Fr. Piotr rejoindra le couvent Saint François de Cholet fin octobre. Fr. François, quant à lui, quittera Narbonne, après 24 ans de présence dont 16 en tant que gardien (responsable) de la communauté. Il est nommé gardien du couvent Saint Maximilien de Lourdes à compter du 1er septembre. Vous pouvez retrouver la composition de toutes les communautés sur le site de notre custodie ici et les photos correspondantes .

A la rentrée prochaine, la communauté de Narbonne sera donc composée des frères suivants : Fr. Bernard (gardien), Fr. Pierre et Fr. Charles. Nous remercions les frères ‘partants’ pour toutes ces années passées parmi nous et tout ce qu’ils nous ont donné. Nous accueillons avec joie les frères ‘entrants’. Nous assurons ‘entrants’ et ‘sortants’ de notre prière et de notre soutien.

De gauche à droite : fr. Charles, fr. Bernard (gardien), fr. Pierre.

 

Pâques : une fête pour voir et croire !


Nous voici maintenant au terme de la Semaine Sainte et nous célébrons le Saint Jour de Pâques. Ce jour, le plus important de l’année pour nous chrétiens, fait mémoire de la Résurrection de Jésus. Elle nous rappelle que la Vie est plus forte que la mort, que l’Amour est plus fort que la haine. Elle nous ouvre à l’espérance et nous redit que rien n’est perdu, que la mort ne saurait avoir le dernier mot. Nous vous proposons de revivre quelques temps forts de cette Semaine Sainte à travers nos albums et les homélies prononcées à l’occasion de la Veillée Pascale et de la messe du Jour de Pâques.


♦ Homélies

  • Veillée Pascale en la basilique Saint Paul Serge (P. Olivier Escaffit, cathédrale Saint Just – Saint Pasteur)

  • Messe du Saint Jour de Pâques dans notre église Saint Bonaventure (Fr. François)

♦ Albums photos :


Les Franciscains de Narbonne vous souhaitent de bonnes fêtes de Pâques.

Que la Joie du Christ Ressuscité vous illumine !


Retour sur la conférence franciscaine

C’est dans une salle des synodes bien remplie que s’est tenue notre traditionnelle conférence franciscaine ce samedi 17 mars à 15h00 à l’Hôtel de Ville de Narbonne. Cette année, elle portait sur le thème « Agir ensemble », un thème essentiel dans un monde souvent marqué par l’individualisme, les fractures et les divisions.

Pour débattre de ce sujet, nous avons accueilli une personnalité du monde politique : M. Jean – Louis Debré, ancien ministre de l’intérieur, ancien président de l’Assemblée Nationale et du Conseil Constitutionnel, et une personnalité ecclésiastique, Mgr. Jean – Marc Eychenne, évêque du diocèse de Pamiers, Couserans et Mirepoix. Ils nous ont proposé un débat de grande qualité sur des sujets aussi divers que le numérique, l’écologie, la bioéthique, l’éducation, la responsabilité, la tragédie des migrants. A travers un échange sobre et respectueux des différences, ils nous ont permis de bénéficier d’un regard croisé sur ces questions difficiles qui traversent nos sociétés.

Vous pouvez revivre cet événement en images en consultant notre album photo numérique ici. Nous vous proposons également d’écouter ou de ré-écouter nos orateurs grâce à notre lecteur audio ci-après. Enfin, retrouvez ici et deux articles du Midi Libre relatifs à cet événement.


Nous tenons à remercier nos intervenants, M. Jean – Louis Debré et Mgr. Jean – Marc Eychenne d’avoir accepté notre invitation et de nous avoir proposé des échanges de grande qualité, nous aidant ainsi à former nos consciences. Nous exprimons toute notre gratitude à tous ceux qui nous ont aidés et ont rendu possible la tenue de cette conférence. Enfin, nous remercions tous ceux qui se sont déplacés en grand nombre pour venir écouter nos orateurs.


 

Homélie pour le 4e Dimanche de Carême : et si nous changions de regard ?

Nous vous proposons aujourd’hui de retrouver l’homélie prononcée ce dimanche dans notre église pour le 4e dimanche de Carême. Les textes choisis sont ceux de l’année A puisque nous accompagnons trois catéchumènes qui seront baptisés la nuit de Pâques (plus d’informations sur cette particularité liturgique ici). Ces textes nous présentent l’onction du jeune David comme Roi d’Israël par le prophète Samuel ainsi que la guérison de l’Aveugle-Né (voir ici). Ils nous encouragent à convertir notre regard pour regarder le monde et ceux qui nous entourent à la lumière du Seigneur. Nous vous souhaitons une bonne lecture et une bonne méditation. Que le Seigneur illumine notre regard !

Homélie pour le 2e dimanche de Carême : laissons Dieu nous découvrir son visage !

La Transfiguration.

La Parole de Dieu que nous avons entendue dimanche dernier nous provoque. Les textes (voir ici) sont riches et nous encouragent à la confiance, à l’obéissance et au don de nous-mêmes. Nous avons notamment écouté l’Évangile de la Transfiguration. Ce texte nous rappelle l’identité de Jésus, vrai Dieu et vrai homme. Cet Évangile nous appelle à regarder au-delà des apparences pour découvrir le visage de Dieu dans tout homme et reconnaitre en Jésus le Fils de Dieu, celui qui nous sauve du mal et du péché. L’homélie que Bertrand Caux, diacre permanent, a prononcée ce dimanche dans notre église revient sur ces aspects et nous permet d’approfondir la Transfiguration, cet événement qui intervient peu de temps avant que Jésus ne souffre sa Passion.



« Laissons Dieu nous découvrir son visage à travers celui de son Fils, à la fois dans celui du Christ glorieux et dans celui de l’homme souffrant. Et si ce temps de Carême était l’occasion de recevoir la force de vivre dans l’amour le quotidien de nos vies, et d’aller à la rencontre de nos frères, pour leur témoigner de l’amour que Dieu a pour chacun d’entre nous ? »
Bertrand Caux.

Les frères en chapitre à Lourdes

Fr. François et Fr. Jean – François – Marie.

La première partie du chapitre de notre custodie de France – Belgique s’est tenue à Lourdes du 19 au 22 février 2018. Tous les frères de nos couvents de Tarbes, Lourdes, Narbonne, Cholet et Bruxelles y ont participé. Ce chapitre, qui se réunit tous les 4 ans, a vu le renouvellement du définitoire, le conseil chargé du gouvernement de la custodie. Ainsi, fr. Jean – François – Marie a été élu custode provincial. Originaire d’Orléans, il est âgé de 37 ans et il est actuellement gardien du couvent de Cholet. Il succède donc à fr. François, gardien du couvent de Narbonne, qui a exercé cette responsabilité de 2006 à 2018. Les photos ci-après sont disponibles en pleine résolution ici.

Nous l’assurons de notre soutien et de notre prière.

Le Carême? Un temps favorable à vivre intensément !

Il y a deux jours, nous avons célébré le mercredi des cendres. Nous voici en Carême. Le Carême : un temps pour préparer la fête de Pâques. Plus que cela, le Carême est un « kairos », c’est-à-dire un « temps favorable », comme le dit Saint Paul dans la deuxième lecture de ce jour, pour nous convertir, c’est-à-dire nous tourner vers le Seigneur et nous laisser réconcilier avec lui. Un temps pour découvrir que notre Père nous attend, les bras grands ouverts, impatient de nous montrer son amour et sa miséricorde. Pour bien commencer ce temps de grâce, nous vous rappelons toutes nos propositions pour ce carême 2018 grâce à notre mémo (cliquer pour l’agrandir). Nous vous proposons aussi de retrouver l’homélie prononcée par Mgr. Planet lors de la messe des cendres qu’il a présidée dans la basilique Saint Paul Serge de Narbonne. Les lectures de la messe sont accessibles ici.

Enfin, nous avons sélectionné pour vous sur le web l’homélie prononcée par le Pape pour ce mercredi des cendres, son message pour le Carême 2018, ainsi que l’une de nos méditations intitulée : « Le Carême : des cendres sur la tête mais le feu dans le cœur ». Le Carême? Tout un programme donc à vivre intensément ! Nous vous souhaitons une bonne route vers Pâques !


« Reviens ! Sans peur, c’est le temps favorable pour revenir à la maison, à la maison « de mon Père et de votre Père » (cf. Jn. 20, 17). C’est le temps pour se laisser toucher le cœur… Rester sur le chemin du mal n’est que source d’illusion et de tristesse. La vraie vie est quelque chose de bien différent et notre cœur le sait bien. Dieu ne se lasse pas et ne se lassera pas de tendre la main. Reviens, sans peur, pour faire l’expérience de la tendresse de Dieu qui guérit et réconcilie ». Pape François.


 

Laissons-nous toucher par Jésus !

Ce dimanche 11 février, nous avons célébré le 6e Dimanche du Temps Ordinaire. C’est aussi la fête de Notre Dame de Lourdes et la Journée Mondiale des Malades (vous pouvez d’ailleurs retrouver le message du pape pour cette journée ici). Pendant l’Eucharistie, nous avons écouté des textes forts (voir ici) autour de la guérison d’un lépreux. Les lépreux étaient rejetés, mis au ban de la société. Dans l’Évangile pourtant, l’un d’entre eux, rempli de courage et de foi, ose s’approcher de Jésus pour demander sa guérison. La suite ? Jésus a compassion : il le touche et le guérit.

En quoi cette histoire de plus de 2000 ans est-elle importante pour nous ? Qu’est-ce-que ce lépreux peut nous apprendre aujourd’hui ?

Réponse dans l’homélie prononcée par fr. François ce dimanche. Nous vous souhaitons une bonne écoute et une bonne méditation.



« Soyons des chrétiens courageux ! Osons aller vers Jésus et disons lui comme le lépreux de l’Évangile : ‘si tu le veux, tu peux me purifier !’ Comme lui, laissons-nous toucher et purifier par Jésus pour rétablir la vie relationnelle et vivre la communion ! »

Anne et Syméon, deux modèles de vie

Aujourd’hui, 2 février, nous célébrons la fête de la Présentation de Jésus au temple. Cette fête fait mémoire de l’instant où l’Enfant Jésus est entré pour la première fois dans le temple de Jérusalem, emmené par ses parents afin d’accomplir les rites prescrits par la loi de Moïse. Dans la tradition chrétienne, cette fête est aussi connue sous les noms de ‘fête de Purification de la Vierge‘ et de ‘fête de la chandeleur‘, ce dernier terme venant d’un mot latin signifiant ‘chandelle’. Car le Christ, Lumière du Monde, entre pour la première fois dans le temple. Il y est accueilli par deux personnes âgées, Anne et Syméon. Deux personnes donc, avancées en âge mais surtout avancées en sainteté, qui peuvent nous apprendre beaucoup. Trois points méritent d’être relevés (cf. Lc 2, 22-32) :

  • Elles savent reconnaître, écouter et obéir à la voix du Seigneur quand elles l’entendent ;
  • Elles savent attendre dans la foi et l’espérance la réalisation des promesses de Dieu, même si elles tardent à venir ;
  • Elles servent le Seigneur de tout leur cœur et de toutes leurs forces.

Ces qualités font d’elles des modèles de vie pour nous tous, laïcs et consacrés, chacun selon notre vocation propre. Le 2 février, justement, marque aussi la Journée Mondiale de la Vie Consacrée. Pour nourrir notre réflexion sur ce thème, nous vous proposons quelques liens :

  • Intervention du Pape François devant les consacrés du Pérou lors de son dernier voyage en Amérique Latine avec une exhortation : « Souvenez-vous de l’heure de votre appel ! ». On peut imaginer que cette exhortation peut aussi s’adresser à tous ceux qui ont été appelés au mariage !
  • Message du Pape François pour les Journées Mondiales de la Vie Consacrée : [2014] [2015] [2016] [2017]
  • En savoir plus sur la fête de la Chandeleur : ici

 

De la conversion de Saint Paul à l’unité des chrétiens

Aujourd’hui nous célébrons la fête de la conversion de saint Paul. Nous faisons donc mémoire du moment où Saul le persécuteur des chrétiens devient Paul, l’apôtre des nations. En un instant, Saul est foudroyé sur le chemin de Damas. Mis à terre, il rencontre Jésus et sa vie change ! Il se convertit et deviendra bientôt l’un des plus fervents évangélisateurs, au point de voyager jusqu’à Rome où il recevra le martyre. Vous pouvez trouver plus de détails sur la vocation de Saint Paul ici et sur cette fête .

Nous vivons également la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Traditionnellement, cette semaine est célébrée du 18 au 25 janvier, entre la commémoration de la confession de foi de saint Pierre et celle de la conversion de saint Paul. Dans ce temps particulier, nous sommes invités à faire mémoire de la prière sacerdotale de Jésus (Jn 17, 1 – 26) juste avant sa Passion : « Que tous soient un afin que le monde croie ». L’unité est donc un signe fort pour la conversion du monde. Initiée dans les années 30 par le Père Louis Couturier, un prêtre ouvert à l’œcuménisme, elle vise à obtenir l’unité que « Dieu voudra, par les moyens qu’Il voudra ». Dès 1939, elle prend un caractère commun à toutes les confessions chrétiennes et se répand dans le monde. Le thème choisi pour cette année 2018 est : « Le Seigneur est ma force et ma louange, il est mon libérateur », un extrait du livre de l’Exode (chapitre 15, verset 6). Vous pouvez trouver de plus amples renseignements sur cette semaine ici et .


« Père, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. »
Extrait de la prière sacerdotale de Jésus, Évangile selon Saint Jean.