Homélie pour le 25e dimanche du Temps Ordinaire : se réjouir des qualités des autres

Dans le prolongement des textes bibliques que nous avons écoutés la semaine dernière, ce dimanche; le Seigneur nous invite à purifier notre regard à travers la parabole des ouvriers de la dernière heure (voir les textes médités ici). Dans cette parabole, le Maître d’une vigne embauche des ouvriers à différentes heures du jour. Lorsque vient le soir, il donne le même salaire à tous ceux qui ont travaillé pour lui, quelle que soit le temps passé dans la vigne. Cette attitude du Maître scandalise les ouvriers embauchés à la première heure. Et elle nous amène à deux questions :

Serait-ce que le Maître (et donc le Seigneur) est injuste ? Ou serait-ce que notre manière humaine de penser et de voir est étroite et limitée ?

Fr. François répond sans détour à ces questions et nous encourage à changer notre regard sur nous-mêmes, les autres, notre vie. Il s’agit de cesser de nous comparer pour nous réjouir sincèrement des qualités des autres et devenir des ferments de communion dans la société. Un chemin d’ascèse mais qui conduit à la liberté intérieure et au bonheur !

« Nous sommes appelés à être bons, c’est notre vocation. »

Nous vous souhaitons une bonne écoute.