Homélie du dimanche 28 Août : JMJ, Sagesse et Repas de fête

Comme vous le savez, fr. Pierre et les jeunes de notre église ont participé aux JMJ. Vous trouvez ci-dessous l’homélie que le fr. Pierre a prononcée ce dimanche où il a témoigné de ce que le groupe a vécu à Cracovie, le liant aux textes bibliques du jour. Elle est illustrée par quelques photos souvenirs (que vous pouvez agrandir en cliquant dessus) et d’une vidéo très significative de la joie de l’Évangile qui a été expérimentée par tous. Vous pouvez toujours retrouver notre carnet de voyage aux JMJ ici. Bonne lecture !Groupe_2


Aujourd’hui, comme chaque dimanche, nous avons écouté des textes forts qui nous interpellent. La première lecture nous parle de la Sagesse. Elle nous dit :

« Qui est sensé médite les maximes de la Sagesse. L’idéal du sage est une oreille qui écoute ».

Enseignements_JMJA travers ce premier texte, le Seigneur nous invite à chercher la Sagesse et même, à grandir en elle. Comment ? En écoutant. En écoutant, bien sûr la Parole de Dieu, mais aussi les enseignements de l’Église, du Pape, etc. A travers l’Église et le Pape, c’est Jésus lui-même qui nous enseigne. Il faut donc nous rassembler autour de lui. C’est en substance ce que nous disent la deuxième lecture et l’Évangile. Nous les avons entendus. Saint Paul nous dit :

« Vous êtes venus vers la Jérusalem Céleste et vers la ville du Dieu vivant. Vous êtes venus vers des milliers d’anges en fête. Vous êtes venus vers Dieu et vers Jésus, le médiateur d’une alliance nouvelle »

L’Évangile lui fait écho puisqu’il est question d’un repas de fête. Et, dans ce texte, Jésus nous enseigne à nous comporter selon la Sagesse de Dieu, en d’autres termes à rester humbles quelle que soit notre vie, notre position, notre métier, etc. Nous devons apprendre à nous abaisser pour servir les autres selon le modèle que Jésus nous a donné lors de son dernier repas. C’est comme cela que nous pouvons grandir en sagesse.

Vue d'ensemble_1Cette image du repas de fête où convergent un grand nombre d’invités me renvoie aux JMJ auxquelles j’ai participé avec des jeunes de notre église. Pendant les JMJ, Cracovie était vraiment devenue cette Jérusalem Céleste, cette ville du Dieu vivant dont Saint Paul nous a parlé dans la deuxième lecture. Les jeunes, rassemblés autour du Pape, ont reçu des enseignements forts qui les ont aidés à mieux comprendre la Sagesse dont il était question dans la première lecture. A Cracovie, à travers les catéchèses données par le Pape et les évêques, Dieu a vraiment agi et amené ces jeunes vers la perfection. Hier, j’étais d’ailleurs invité avec eux par Mgr. Planet, notre évêque, pour échanger autour de ce que nous avions vécu dans un cadre fraternel et convivial. Je voudrais maintenant vous le partager.

Groupe_3

Pour ma part, je vois les JMJ comme une grande chance pour l’Église, l’Europe et le monde. En dépit des conditions météorologiques parfois peu favorables et de la fatigue inhérente à l’événement, ces JMJ ont été l’occasion d’une grande fête où l’on a pu voir la jeunesse de l’Église. De nombreux jeunes ont témoigné combien ils ont été touché par les mots du pape, combien ils ont expérimenté sa proximité et son affection pour eux. Ils ont trouvé en lui un véritable père spirituel, à l’image de Jésus dont il est le vicaire. Fidèle au Seigneur, il a demandé aux jeunes de poser des choix forts et de prendre l’option « Jésus » pour leur vie. Il les a encouragés à abandonner leur « canapé » pour s’engager vraiment sur la route, à la suite de Jésus. Il leur a demandé de passer aux chaussures de trekking car la vie est un pèlerinage, une randonnée dont l’objectif est de gagner la vie éternelle. Il a souligné que chacun est responsable de sa vie et de la vie des autres. Selon ses propres mots, le pape ne veut pas de jeunes « à la retraite à 20 ans » ou de jeunes « endormis, étourdis, abrutis », « manipulés par les autres qui décident de l’avenir à leur place ». Il a alors demandé aux jeunes s’ils voulaient vraiment lutter pour leur avenir. Et il a insisté :

« Chers jeunes, nous ne sommes pas venus au monde pour ‘‘végéter’’, pour vivre dans la facilité, pour faire de la vie un divan qui nous endorme ; au contraire, nous sommes venus pour autre chose, pour laisser une empreinte. Il est très triste de passer dans la vie sans laisser une empreinte. Mais quand nous choisissons le confort, en confondant bonheur et consumérisme, alors le prix que nous payons est très élevé : nous perdons la liberté. Nous ne sommes pas libres de laisser une empreinte. Nous devons défendre notre liberté. »

Joie_1Le pape a donc voulu réveiller la jeunesse et l’a invitée à prendre sa place dans le monde et dans l’Église. Dans l’Église, ils peuvent trouver ce dont ils ont besoin pour leur vie et leur vocation. Ainsi, les JMJ ont été l’occasion pour les jeunes d’expérimenter ce que signifie « être en Église » : vivre dans la joie, la paix, la communion, la fraternité. Et cette Église a rayonné à Cracovie. Les médias en Pologne l’ont bien perçu car ils ont relevé que Cracovie avait été victime d’une invasion très particulière pendant les JMJ… une invasion par une armée de jeunes remplis de joie, de gentillesse et de prière. Si bien que les habitants en ont été émerveillés… Joie_2_FraternitéOui, les jeunes ont vraiment témoigné de la joie de l’Évangile, en dépit des conditions de vie parfois très inconfortables… Les JMJ ont de plus montré l’universalité de l’Église. Nous avons pu rencontrer de jeunes chrétiens issus de différents pays, langues et cultures, qui se sont retrouvés unis dans une même foi. Conscient de cela, le pape a demandé aux jeunes d’enseigner aux adultes :

« à cohabiter dans la diversité, dans le dialogue, en partageant la multi – culturalité non pas comme une menace mais comme une opportunité, et à parcourir les routes de la fraternité ».

Groupe_1Peut-être avez-vous suivi à la télévision ou sur internet les différents discours du Pape ? Mais aucun média ne peut rendre compte de ce que nous avons vécu sur place. C’est pourquoi, nous voulons remercier le Seigneur pour ce temps qu’il nous a donné et où il nous a formés à la sagesse. Nous voulons aussi remercier tous ceux qui nous ont soutenu matériellement et spirituellement et qui nous ont suivi via notre blog. Nous pourrions encore parler beaucoup de cet événement. Mais je vous encourage à demander à nos jeunes de témoigner auprès de vous de ce qu’ils ont vécu. Vous trouvez d’ailleurs ici le témoignage d’un jeune narbonnais présent avec nous. Je suis certain que ces JMJ porteront beaucoup de fruits. Elles sont le repas de fête préparé par Dieu pour tous les jeunes et pour l’Église :

Nous avons été nourris. Nous avons beaucoup appris. A nous maintenant de le partager.