Carnet de voyage aux JMJ : En route vers Cracovie avec Sainte Cunégonde !

Święta_Kinga Et voici notre quatrième billet depuis la Pologne au titre un peu étonnant! Sans doute, vous demandez-vous comment Sainte Cunégonde a pu croiser notre chemin ? Découvrons-le ensemble.

Nous avons quitté Kraczkowa hier matin. Dans notre route vers Cracovie, nous avons d’abord fait une halte à Stary Sacz. Nous y avons visité un monastère de clarisses dont la particularité est d’avoir été fondé par Sainte Cunégonde (Kinga en polonais). Le hasard ou plutôt la Providence faisant bien les choses, nous sommes arrivés au lendemain de sa fête (célébrée le 24 juillet). Nous vous partageons l’essentiel de ce que nous avons appris de sa vie :

Née en 1234 et morte en 1293, elle est la fille du roi de Hongrie Bela IV et nièce de Sainte Élisabeth de Hongrie. Sa famille d’ailleurs donna de nombreux saints : Sainte Agnès de Prague, Saint Étienne (patron de la Hongrie), etc. Elle épousa le prince polonais Boleslas, et après un temps de probation, ils firent tous deux vœu de chasteté. Reine de Pologne, elle travailla à conserver l’unité de la patrie et n’hésita pas à donner sa dot pour relever le pays en ruine. Elle était donc très aimée par le peuple polonais. Elle termina sa vie au monastère des clarisses de Stary Sacz qu’elle avait fondé où elle entra en 1288. C’est dans ce monastère qu’elle a été canonisée par Jean-Paul II, un autre futur saint polonais, le 16 juin 1999.

Nous avons ensuite rejoint la ville de Trzebinia où nous serons logés pendant toutes les JMJ.

Kraczkowa-Trzebinia

De Kraczkowa à Trzebinia via Stary Sacz (cliquer pour agrandir).