Pape François : « Si tu n’as pas le moral, prends la parole de Dieu et va communier! »

Le pape François a commenté l’Évangile des disciples d’Emmaüs ce dimanche 4 mai après avoir célébré une messe d’action de grâce pour la canonisation de Jean Paul II en l’église des polonais de Rome, Saint Stanislas. Dans son enseignement, le Saint  Père a rappelé comment « alors que les deux disciples quittaient Jérusalem pour retourner tristes et abattus, dans leur village Emmaüs« , ils ont été rejoints par le Christ qui les a aidés à « comprendre que la Passion et la mort du Messie étaient prévues dans le dessein de Dieu et annoncées par les Saintes Écritures« , rallumant ainsi « le feu de l’espérance dans leur cœur« . Approfondissant sa méditation, le pape François a établi un parallèle entre notre vie et ce qu’ont vécu les disciples d’Emmaüs. Ainsi pour le Saint Père, « la route d’Emmaüs devient ainsi le symbole de notre chemin de foi: les Écritures et l’Eucharistie sont les éléments indispensables à la rencontre avec le Seigneur. Nous aussi nous arrivons souvent à la messe dominicale avec nos préoccupations, nos difficultés et nos déceptions… La vie nous blesse parfois et nous nous en allons, tristes, vers notre « Emmaüs », tournant le dos au dessein de Dieu. […] Mais la liturgie de la Parole nous accueille: Jésus nous explique les Écritures et rallume dans nos cœurs la chaleur de la foi et de l’espérance. Et dans la communion il nous donne la force. » Et le pape de conclure par ces mots :

« Souvenez-vous en bien ! Quand tu es triste, triste pour quelque chose, prends la parole de Dieu. Quand tu n’as pas le moral, prends la Parole de Dieu ! Et va à la messe du dimanche, va communier, participer au mystère de Jésus. La Parole de Dieu et l’Eucharistie nous remplissent de joie ».

Le texte intégral est accessible ici.