Méditation de la veillée pascale

Dans son homélie pour la veillée pascale, le pape François a médité sur l’Evangile de l’apparition de Jésus aux saintes femmes au matin de Pâques, rappelant que ce dernier leur a demandé de dire aux apôtres d’aller en Galilée. Pour le pape, le choix de la Galilée, carrefour des païens, n’est pas anodin. En effet, « la Galilée est le lieu du premier appel, où tout a commencé« . Il s’agit donc de « revenir au lieu du premier appel » pour « tout relire à partir de la croix et de la victoire. Sans peur. » Approfondissant sa méditation, le pape François explique que « pour chacun de nous aussi, il y a une “Galilée” à l’origine de la marche avec Jésus. » Et il détaille : « “Aller en Galilée” signifie quelque chose de beau, signifie pour nous redécouvrir notre Baptême comme source vive, puiser une énergie nouvelle à la racine de notre foi et de notre expérience chrétienne. Revenir en Galilée signifie surtout revenir là, à ce point incandescent où la grâce de Dieu m’a touché au début du chemin. » Et le pape François de s’interroger : « Aujourd’hui, en cette nuit, chacun de nous peut se demander : quelle est ma Galilée ? Où est ma Galilée ?« . Nous devons la rechercher car « l’Evangile de Pâques est clair : il faut y retourner, pour voir Jésus ressuscité, et devenir témoins de sa résurrection. Ce n’est pas un retour en arrière, ce n’est pas une nostalgie. C’est revenir au premier amour, pour recevoir le feu que Jésus a allumé dans le monde, et le porter à tous, jusqu’aux confins de la terre. […] Mettons-nous en marche!« 

Le texte complet de l’homélie est accessible ici.